Au Congo, la répression des chrétiens doit cesser

Cela ne doit pas continuer !

 

Au Congo, la répression des chrétiens doit cesser

010.000
  4.098
 
4.098 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 10.000 signatures.

Au Congo, la répression des chrétiens doit cesser

Depuis le mois de janvier, les forces de l’ordre tirent à balles réelles sur des paroisses, des fidèles catholiques, mais aussi des prêtres et des évêques. On compte de nombreux morts, plusieurs centaines de blessés, un évêque a été enlevé et un pasteur protestant a été porté disparu ! 

Depuis plus d’un mois, les chrétiens (majoritairement catholiques) manifestent pacifiquement, à coup de prières et de chapelets. Ils demandent l’application de l’État de droit en RDC. La répression n’en est que plus féroce…

Par exemple, le 21 janvier 2018, la police congolaise tirait à balles réelles dans plusieurs villes du pays sur les manifestants pacifiques. Ce jour-là, 7 morts et plus de 50 blessés.

« Aujourd’hui, des nouvelles très inquiétantes me parviennent de la République démocratique du Congo. Prions pour le Congo » précisait le Saint-Père.

Le 23 janvier, l’influent cardinal Laurent Monsengwo précisait que « le pouvoir pour le pouvoir ou bien le pouvoir pour le développement intégral du peuple, dans la paix, dans la justice et la vérité ? Nous voulons que règne la force de la loi et non la loi de la force. »

Depuis février 2018, les protestants sont également victimes de la répression. L’église du Christ du Congo n’a plus de nouvelles du pasteur François David Ekofo.

Soutenons les chrétiens de RDC face à la violente répression dont ils sont victimes !

 

Contexte

Joseph Kabila est au pouvoir depuis 2001 et la fin de son dernier mandat devait se terminer le 20 décembre 2016. Il ne peut pas briguer un autre mandat, mais il peut rester au pouvoir jusqu’à l’élection de son successeur.

En RDC, on dénombre plus de 40 % de catholiques, mais aussi des protestants. Dans de nombreux territoires, l’État n’assure pas son rôle, c’est l’Église qui se superpose à l’État, étant donné que cette dernière est très structurée et appréciée par la population.

L’Eglise congolaise dispose d’une liturgie propre, adaptée à la culture locale, et cela est reconnu par le Saint-Siège.

Dans la région du Kivu, où l’État est absent, l’Église gère les écoles, les dispensaires et aide les femmes dans leur quotidien et notamment celles victimes de viol.

« En Europe, après des siècles de culture chrétienne, la société est imprégnée des valeurs du christianisme, comme la recherche du bien commun, mais vous avez oublié Dieu ! Tandis que chez nous, où l’Église catholique est très jeune, le sacré est très présent, mais ce sont les valeurs qui manquent » expliquait François-Xavier Maroy, l’archevêque de Bukavu.

L’Église catholique a été en pointe pour défendre les droits du peuple congolais. Cela inspire les autres confessions comme les fidèles des Églises du réveil, les musulmans et les membres d’autres églises locales. 

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Add a personal message to the email
Please enter your country
Please enter your zip code
En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Au Congo, la répression des chrétiens doit cesser

À l’attention SE ILEKA ATOKI, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Démocratique du Congo

De nombreuses exactions ont été commises à l’encontre de citoyens de la République démocratique du Congo.

Le 25 janvier 2018, à la suite de manifestation pacifique, de nombreux Congolais de confessions chrétiennes ont été tués, plus de 100 ont été blessés.

Nous ne cherchons pas à nous interférer dans les affaires intérieures de la République du Congo. Mais les massacres de chrétiens qui manifestent pacifiquement avec des chapelets ne passent pas inaperçus auprès de la communauté internationale.

Nous vous demandons de bien vouloir respecter les droits et la liberté des chrétiens

Bien respectueusement,

 

À l’attention SE ILEKA ATOKI, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Démocratique du Congo

 

Salutations

[Votre Nom]

Salutations,
[Votre Nom]

Au Congo, la répression des chrétiens doit cesser

Signez cette pétition maintenant!

010.000
  4.098
 
4.098 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 10.000 signatures.